Un noel en emotion !!!

26 décembre 2007 at 22 h 53 min

En guise de cadeau de noel et pour finir en beaute le Chili nous avons decides de faire un trek de trois jours sur le volcan Puyehue.

Le premier jour:

balade d’acclimations nous parcourons 10 kms et 1000 metres de deniveles dans la foret et deja des petites courbatures se font sentirent…

Deuxieme jour:

le jour le plus long depart a 7h30 apres avoir dormi au refuge a 1200 metres. Au programme de la journee le sommet du volcan et l’ouverture de la route des francais pour rejoindre une series de cascades dans la foret, un chemin encore non exploite que nous decidons d’inaugurer.

Au départ tous ce passe pour le mieux nous arrivons au sommet a 2240 mètres dans les temps , vue splendide sur le Chili, l’Argentine,la Patagonie et le cratère qui resulte de l´ explosion de 1960, nous ne restons pas longtemps il nous reste encore du chemin a parcourir.

Et c’est a ce stade de l’aventure que ça se corse, si la route des français n’existe pas c’est qu’il y a une bonne raison et nous l’avons compris a nos dépends. Il nous fallait faire le tour du sommet pour rejoindre le sentier des Américains.Pour résumer ils nous a fallut traverser une multitude de canyon de plus en plus grand et difficile d’accès, des glaciers, des torrents et des ronces ce qui vous vous en doutez n’a pas été qu’une parti de plaisir.

Tout ca pour rejoindre la route des américains, un semblant de chemin utilise uniquement par des vaches, les pumas et les touristes désireux de se perdent dans la montagne. Et c’est justement a se moment la que nous nous sommes trompes de chemin. Après avoir marches 3 bons kilomètres pour rien nous avons enfin trouve un autre semblant de chemin pour descendre dans la vallée a travers une foret dense et hostile, les fortes chutes de neige de l’hiver dernier on abattu moultes arbres et bambous ce qui a rendu la descente beaucoup plus intéressante.

Nous arrivons dans la vallée a 9 heures et demi complètement dépités a ramasser a la petite cuillère. Nous étions le 24 décembre ( enfin c’est ce que l’on croyait), donc après 14 heures de marche, 25 kilomètres, une ascension, une vingtaines de canyon et une traverse de foret vierge…nous avons apprécier notre repas de Noël fait de riz, de thon et de fromage ainsi qu’un the a la menthe avec du sucre. Nous campons au bord du la rivière Gol-Gol et nous faisons un jolie feu.

Troisieme jour.

C’est Noël, nous partons seulement vers midi pour parcourir les 18 kilomètres qui longent la rivière afin de rejoindre l’entre du parc car nous n´avons presque plus de vivres.

La bonne nouvelle était que le chemin était plat plus ou moins dégager et agrémenté de cascades. Les mauvaises étaient les ampoules et les courbatures…nous arrivons en début de soirée, Miguel le garde du parc nous offre un coca frais ( j´en rêvait depuis trois jour) et des pâtes pour Noël…