Le plateau des Bolovens

………………………………………………..

……………………………………………….

 Pakse est la ville principale du sud du Laos, rien de bien intéressant à faire mis à part manger, on y trouve un délicieux restaurant indien et s’il vous plait : un sandwich au pâté.

Nous louons une moto pour visiter les environs, la première journée nous partons voir les ruines de Champsak au sud de Pakse puis nous roulons vers le plateau des Bolovens. Nous nous arrêtons dans un village ou il y a un « homestay » (chez l’habitant) et dormons chez Mr Vieng, par chance nous sommes les seuls à nous arrêter chez lui ce soir là.

Nous passons la soirée à discuter avec Mr Vieng, il nous raconte tout : son travail dans la plantation de café, son rôle de chef du village, la politique de la région, son projet pour développer le tourisme de son village. En quelques heures nous en apprenons énormément sur les lao. Dans la cuisine on tombe sur des bouteilles de laolao transformés en musée des horreurs, on prie pour qu’il ne nous en propose pas un verre, ce qui serait difficile de refuser. Au final, on y échappe, ouf…

…………………………………………………….

……………………………………………………..

Le lendemain matin après nous avoir préparé un succulent café avec ses meilleurs grains, il nous fait visiter sa plantation ainsi que son village.

………………………………………………..

……………………………………………….

Nous continuons notre route et nous arrêtons à Tadlo, cette fois nous logeons chez Kot et sa femme barcelonaise Laura. Ici le rythme de vie atteint une lenteur inégalée, on passe nos journées entre les hamacs, la rivière où nous passons de bon moments avec les enfants du village et le resto de Mama Pap  qui nous cuisine des énormes plats. Le soir on n’a pas le choix, Kot nous sert la bière à la « Lao style » un seul verre pour tous, et on le boit chacun notre tour. Vous allez finir par le comprendre, les lao ont une sacrée descente. Sachez que si vous êtes partisan du moindre effort et que vous avez un penchant pour la boisson, le Laos est la terre promise!

……………………….

 

………………………

C’est la fête au village, Loïc qui construit sa guest house fête son anniversaire. En fin d’après midi, alors que nous donnons un coup de main pour la corvée de frites, 4 canards qui finiront sur les braises se font égorger juste devant nous. Le sang est recueilli dans des bols et mélangé avec du vinaigre et du soja. A la nuit tombée, l’apéro commence, quelques femmes du village s’afférent à la préparation du repas : déplumages des canards, préparation d’une salade… c’est à ce moment là que l’on comprend, notre sauce de sang est la vinaigrette pour la salade! Un peu plus tard une laotienne tentera de nous la faire gouter en nous certifiant qu’on ne se transformerait pas en vampire 🙂

………………………………………………..

……………………………………………….

Après 4 jours à Tadlo il est temps de continuer notre route, nous traversons le plateau des Bolovens avant de revenir à Pakse, les paysages sont bien moins beaux que lors de notre première boucle en motobike.

……………………………………

……………………………………

Posted on: 8 février 2013Yo et Laeti

9 thoughts on “Le plateau des Bolovens

  1. c’est quoi ces horribles bestioles dans les bocaux ??? cela se rapproche de quelle bête connue? avez vous eu le nom scientifique? C’est courant là bas? Çà pique ????

  2. les photos des enfants sont comme d’hab particulièrement belles….. cracos complet pour la 14 et 18 !! et que font-il sur la 24 ???

    Le bain des éléphants c’est génial çà donne envie !! Vous avez eu l’occasion de monter dessus ?

    1. les bestioles c’est un scorpion et des espèces de coléoptères ça pique et fait très mal mais ce n’est pas mortelle, les deux petits gamins (mes chouchous on les voyait tous les jours) ils faisaient un feu pour ce réchauffer après la baignade même si il faisait 30 degrés 🙂

  3. Tadlo est notre coup de coeur du Laos… On a tout de suite sympatise s avec les enfants grace a la slack. Tous les soirs ils venaient nous chercher un peu avant cinq heures pour aller sauter dans la riviere avant le bain des elephants. Que de souvenir ! Au fait Mama Pap sert toujours ses sandwichs en 1h30 chrono ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *