Koh Rong

5 avril 2013 at 9 h 29 min

………………………………………………………

……………………………………………………………..

Ah Koh Rong!  Ses longues plages de sable blanc, ses eaux turquoise et ses sandflies…cette île de vingt kilomètres de long se trouve à deux heures de bateau de Sihanoukville. On commence par passer deux jours chez Franck, un Sud-africain installé depuis 3 ans sur l’ile. Un type super, non seulement par sa gentillesse mais aussi par son indéniable don pour les burgers maison! Mais nous ne sommes pas venus sur kho rong pour nous gaver de « giant burger » mais bien pour tester notre nouvelle maison. Ma mère nous a apporté une tente toute neuve et nous avons hâte de voir de quoi elle a l’air. Frank nous conseille d’aller de l’autre côté de l’île  il y a une plage quasi déserte de 7km de long, d’un côté un petit ressort  et de l’autre un village de pêcheur. Parfait! On va se caler au milieu et on pourra aller se ravitailler si besoin. C’est tout de même avec  9 litres d’eau douce et des provisions que nous entamons la marche à travers la jungle. Ça monte bien puis ça descend super raide. Charger comme des mules et sous la chaleur tropicale, nos corps entame un processus de liquéfaction hors du commun! Une heure plus tard on déboule sur la plage, c’est une merveille!

………………………………………………………

………………………………………………………………

 On marche encore un peu et on pose nos sacs à l’ombre d’un arbre. Nous passons le reste de l’après-midi  à faire notre campement, on ratisse la zone et on trouve pas mal de choses utiles échoués sur la plage, on se fabrique une table, une penderie, on ratisse la zone et on apporte du sable pour poser nos fesses. C’est parfait ! On aurait pu se croire au paradis s’il n’y avait pas ces maudites sandflies! Pas plus grandes qu’un millimètre, ces créatures vampiriques nous piquent sans arrêts. Les boutons grattent affreusement et pendant des jours!

………………………………………………….

 

……………………………………………………….

 Notre premier repas n’est pas vraiment celui d’un naufragé. Pain, confis d’oignon, foie gras et vin rouge! La nuit n’est pas de tout repos on se réveille toutes les deux heures à cause des démangeaisons. On se réveille aux aurores pour se baigner dans le plus simple appareil avant de partir faire des emplettes au village situé en bout de plage. Juste avant d’y arriver on passe devant un étrange camp ou règne une activité qui dénote avec la torpeur des Khmers. On pose la question à ce qui semble être un régisseur, il nous répond en français que c’est un tournage de long métrage. Mensonge ! Çà n’a rien de secret, c’est le camp de base du tournage de Koh Lanta. Nous passons notre chemin et faisons nos emplettes au village.

………………………………………………………

………………………………………………………………

Le soir on arrive à attraper pas mal de crabes, c’est encore une belle soirée mais c’est la dernière, on a plus d’une centaine de piqûres chacun, il faut se rendre à l’évidence nous sommes en territoire ennemi. Nous repartons vers Phnom Penh pour voir une dernière fois Cecille et Cyril avant de partir pour Bangkok.

 …………………………………………………………………………………..