La Paz, la route de la mort et le lac Titicaca.

29 octobre 2013 at 19 h 22 min

La Paz :

Nous on a bien aimé, et encore heureux car les sites à voir sont disposés en étoile autour de la ville, les allers-retours sont donc fréquents! Ce qui marque ici c’est tout d’abord la claque que l’on prend après avoir traversé le vaste et plat quartier d’El Alto qui semble attirer toute la misère du pays. Puis l’on découvre La Paz, cette vaste ville encaissée dans une profonde vallée avec en toile de fond l’Illimani (6438 m).

…………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

La ville est construite à 3600 mètres d’altitude dans un mélange d’immeubles semi-modernes et de constructions anarchiques en brique, le tout ne semblant guère obéir à une quelconque règle d’urbanisme,  c’est vraiment une ville impressionnante. On ne va pas vous parler de musées ou d’églises ou de ruines, parce que après un an de voyage nous avons été atteint par un syndrome commun chez de nombreux voyageurs, entre évitement et déni c’est comme si une puissante force nous tenait à l’écart de ces lieux ! On exagère mais en l’occurrence, il est vrai qu’à La Paz on a juste eu envie de profiter de la ville sans forcément courir dans tous les endroits indiqués dans les guides de voyage.   Et puis, il y a toutes ces choses géniales qu’on ne voit ou que l’on peut faire qu’à la Paz:

Plutôt que d’aller au musée de la coca, allez voir le catch de Cholitas ! Des mamas de l’Altiplano qui se fracassent à coup de cagettes et de céramique ça n’a pas de prix !

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Plutôt qu’un policier en uniforme, on a préféré voir des zèbres  faire la circulation !

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Un chien moche avec un pyjama bleu : et croyez nous ce n’est pas le seul, il y en a plein des comme ça !

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Pour manger, rien ne vaut un burger chez Krusty pour 40 centimes !

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Boire du Ceibo c’est beau ! Mais pas forcement bon…

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Marcher dans la vallée de la lune.

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

Escalader un 6000, Faire un laser-gammes pour 1,50 E, manger des pizzas en forme de cornet de glace, se faire tailler des vestes en cuir pour 40 euros !

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………….

La route de la mort :

A la Paz nous retrouvons Azzdine et Alex, des Lillois que l’on avait rencontrés dans la région du Macchu Picchu quelques semaines plus tôt. Alors on se décide à faire une petite sortie ensemble. On fait appel à une agence qui organise des décentes à vélos sur la route de la mort, plus exactement on monte en minibus à un col situé à 4800 mètres d’altitude puis l’on descend au pied du village de Corroico à 1800 mètres ! Nous partons donc pour une descente de 3000 mètres, avec une petite heure sur de l’asphalte et le reste sur une étroite piste qui zigzag sur la paroi de la montagne. De bonnes sensations garanties !

…………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………….

Le lac Titicaca :

Le lac Titicaca est bien sûr un passage obligé. Depuis la Paz nous prenons un combi direction Copacabana (3 heures), le plus grand port de Bolivie ! De là, nous embarquons sur un bateau qui en 2 heures nous dépose au nord d’Isla Del Sol. Nous débarquons sur l’ile, le temps de poser les sacs à l’hôtel et nous partons marcher vers la pointe nord de l’ile où se trouvent des ruines Inca.  Les paysages sont magnifiques, nous avons l’étrange impression d’être en bord de mer alors que nous somme à 3760 m, c’est assez incroyable. Nous marchons sur la crête, nous pouvons voir toute la Cordillera real.

Ce lac est impressionnant il fait tout de même 47 fois la rade de Brest, d’ailleurs les paysages d’ici me font penser à notre jolie côte finistérienne ou alors c’est la nostalgie du pays qui parle pour moi !

…………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………….

Nous rencontrons Fabienne et Christophe ainsi que Julien nous poursuivons la soirée à boire quelques bières sur la plage.

Le lendemain de bonnes heures nous partons tous les 5 pour une traversée de l’ile, nous avons trois heures de marche pour rejoindre la rive sud afin de reprendre le bateau, en fin de journée nous sommes de retour à Copacabana et le lendemain encore de retour à La Paz.

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………….