Tupiza et Salta.

Tupiza et Salta.

……………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………

Pour l’instant on y avait échappé, mais ça y est il est bien là, se dressant piteusement devant nous : le fameux bus bolivien. La rumeur était donc vraie,  la rouille, les fenêtres qui ne ferment pas, les pneus lisses, les sièges en bois, la piste défoncée, les ravins, les amortisseurs aussi souples que du béton, la poussière, le chauffeur qui pourrait perdre ses 12 points en 30 secondes selon nos standards, un arrêt improbable de 3 heures dans un village tout aussi improbable…le package est complet. Le trajet entre Uyuni et Tupiza aurait pu être un calvaire si nous n’avions pas été scotchés devant des paysages tous droit sortis des plus beaux westerns.

Tupiza est une petite ville agréable. Toujours avec notre cher Julien nous partons faire un tour dans les canyons au-dessus de la ville. Puis on reprend la route vers la frontière Argentine.

……………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………….

Avant de passer l’immigration, on change nos dollars, fraîchement retirés en Bolivie, en pesos argentins. En raison de l’inflation et de l’interdiction d’acheter des dollars sur le sol argentin, on peut se faire une sacrée marge en échangeant ces dollars sur le marché parallèle. Le taux officiel est de 5,8 pesos pour un dollar, or nous les changeons au taux de 9,75 pour un dollar, soit 60% de mieux ! De quoi être plus à l’aise dans un pays où le coût de la vie est bien plus chère que les précédents.

On pensait dormir au village Purmamarca mais le stop en a décidé autrement. Nous grimpons tous les trois dans le 4X4 de Gustavo qui vient de s’arrêter à notre hauteur, on fait connaissance et il nous propose rapidement d’aller dormir chez lui. Notre première nuit en Argentine sera donc dans la superbe maison d’un guitariste de Tango et Flamenco hors pair, qui est récemment revenu de France avec de la Prune et de la liqueur de Champagne s’il vous plait !  Le matin il propose de nous emmener à Jujuy, la capitale de la province plus au sud et de là nous rejoignons Salta.

………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………….

Salta c’est la grande ville du nord-est Argentin, les différences ethniques, économiques et culturelles avec les Pays Andins sont très fortes. Un occident austral ? Oui surement, le Chili, l’Argentine l’Uruguay et le sud du Brésil sont majoritairement peuplés par des descendants de colons européens et cela se sent. Alors nous on se balade, dépaysés de voir des choses qui nous rappellent chez nous. Je ne sais pas si on vous la dit mais la bouffe en Bolivie ce n’était pas trop ça, ici on trouve quasiment tout ce dont on rêvait, alors on se rattrape. Et quand boucherie rime avec paradis, on achète deux entrecôtes de 300 grammes pour 25 pesos soit 2 euros. Alors le lendemain, on en rachète deux autres…

……………………………………………………………………………….

……………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………

Après trois semaines à voyager avec Julien c’est le moment de se quitter, lui va voir un pote à Cordoba plus au Sud, nous on part à l’est, vers l’Uruguay. Mais on va faire un gros détour pour aller voir une grosse cascade.

…………………………………………………………………….

Posted on: 29 novembre 2013Yo et Laeti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *