Buenos Aires

26 décembre 2013 at 15 h 43 min

……………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………

C’est au tour d’Helena de nous accueillir chez elle. Elle vit dans une coloc de 12 personnes à Palermo, une coloc où les gens vivent dans un esprit bien tranquille. Nous passons 4 jours là-bas, le temps de se donner un aperçu de cette TRES GRANDE ville. Les 15 millions d’habitants font passer Montevideo, sa voisine, pour un village! On a visité quelques classiques, la plaza de mayo, la feria de San Telmo, le quartier coloré et populaire de la Boca où serait né le Tango!

……………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………

On a aussi visité un cimetière, et on ne peut pas dire que ce soit du voyeurisme car au cimetière de la Recoleta, on ne fait pas trop dans la légèreté. Du mausolée de 10m de haut, au temple romain en passant par les sculptures grandeurs nature, les morts se pavanent!

…………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………..

…………………………………………………………………………………………..

Buenos Aires est réputée pour sa vie nocturne, alors on est sorti avec Helena et ses potes dans un des nombreux bars de Palermo! Il semble qu’il y ait 1000 choses  à faire à Buenos Aires, mais notre esprit est déjà ailleurs, plus au sud, en Patagonie. Nous décidons à la dernière minute de zapper Santiago du Chili. Fini les grandes villes, nous voulons retrouver la nature, le trek, les grands espaces…

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………

On prend pour la dernière fois un bus de nuit pour quitter Buenos Aires et se rendre à Zapala, un bled en plein milieu du désert, à  100 km de la cordillère. Petite anecdote: au moment où l’on met un pied dans le bus, la radio nous passe la fameuse chanson « voyage, voyage » de Desirless!  Héhé, c’est tout à fait ça !!! Un nouveau voyage dans le voyage…
19h plus tard nous sommes à Zapala, maintenant les bus pour nous c’est terminé! Dorénavant ce sera en stop et s’il n’y a pas de voitures se sera à pied!

Trois voitures plus tard nous arrivons au lac Aluminé,  on plante la tente prés de l’eau, la steppe a cédé sa place à la cordillère des Andes, d’un vert éclatant. Le lendemain, on fait du stop pour passer la frontière du Chili, et ce n’est pas facile : ce n’est pas que les voitures ne s’arrêtent pas c’est qu’il n’y a pas de voitures! Pas grave, on passe le col à pied et nous nous rendons à la douane Chilienne, 10 km plus loin. On attend encore deux heures avant de se faire prendre pour Melipeuco, notre objectif du jour!

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………