Les traversées des parcs Huerquehue et Villarrica

6 janvier 2014 at 23 h 57 min

Du 19/12/2013 au 23/12/2013.

Deux parcs dans la région des lacs, près de Pucon: 80 km, d+ :3000m, d- :+3100m.

 

……..

1er jour : 18km, D+ : 1100m d- : 400m.

Pour le coup, pas de stop, nous prenons la navette pour aller de Pucon à l’entrée du parc Huerquehue  (4500 pesos soit  8 dollars). Au Chili, même pour marcher par ses propres moyens, ils n’oublient jamais de te faire payer et appliquent un double tarif pour les étrangers ! Nous payons l’accès mais sans inclure le camping, car celui-ci est super cher (20 $ pour la tente) à ce prix là,  il ne faut pas s’étonner si les gens font du camping sauvage.

La première partie monte dans la forêt et permet de rejoindre un ensemble de 3 lacs. En chemin on rencontre notre première arana pollito (araignée poussin), c’est une tarentule bien velue et pas belle à voir, suffisamment grosse pour qu’on la rebaptise araignée poulet. On s’arrête à midi au Lago Verde, l’eau est bonne, c’est un appel au plouf.

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………

Les deux heures qui suivent, nous nous retrouvons dans les montagnes russes, le sentier monte et descend, cela casse un peu les jambes. C’est une foret d’Araucarias, un conifère qui à la particularité d’avoir des feuilles très dures en forme d’écaille. Il parait que certains arbres de cette espèce ont deux milles ans!

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………

En chemin, nous croisons une bonne demi-douzaine de « poulets » et aussi 4 belges complètement perdus (normal, ils sont belges), on leur donne le conseil de suivre les panneaux, ca devrait les aider…Vers 19h30, à la lisière du parc, on décide de faire du camping sauvage pour sauver quelques deniers, sur une cretes avec vue sur le Sollipulli. On profite d’un autre lac à 500 m de là pour se baigner et se recharger en eau.

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

2eme jour : Au pays des gentils. 10 km, d- : 700m.

Après une descente d’une heure où nous trouvons notre premier cadeau, un t-shirt en laine mérinos quasi neuf! Nous arrivons aux bains thermaux, la gérante nous demande 6000 pesos chacun pour profiter de sa piscine d’eau chaude, on fait la moue et aussitôt elle nous laisse aller faire trempette gratuitement! On continue à pied jusqu’à une intersection, ici nous devons faire du stop pour enchainer sur l’autre parc à 100 km de là.

Problème, après 3h d’attente aucune voiture n’est passée sur la piste ! On discute avec des bucherons, ils nous déposent au prochains village on n’a pas attendu pour rien car ils nous offrent des gros sandwichs. S’en suivent quelques kilomètres à pied puis une autre voiture s’arrête. Maria une Mapuche (les Mapuches constituent le principal peuple indigène du sud des Andes), nous avance de quelques bornes et insiste pour nous offrir un jus de fruit frais chez elle avant de nous laisser repartir…sympas les gens !

A Curacarehue la dernière voiture est la bonne, Doug un américain, nous dépose exactement à l’endroit voulu et puis comme c’est la journée des gentils, les bureaux du parc sont fermés donc on ne paye pas l’entrée. Nous passons la soirée avec Doug sur le lieu de bivouac à l’entrée du parc Villarrica.

3eme jour : 12km, D+: 800m

Encore une montée dans la forêt à se faire attaquer par des essaims de taons, puis nous débarquons au bord d’un lac, on avait prévu d’aller plus loin mais la plage du lac est belle et surtout, il n’y a pas un chat! On a encore une fois le parc pour nous tous seuls! Alors on passe le reste de la journée et la nuit sur place.

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

4eme jour : 24km, D+ : 1100m d- : 900m.

Bon, marcher dans les forets millénaires c’est mignon mais on aimerait bien passer à autre chose. Vœux exhaussés ! On passe un col (belle vue sur le volcan Lanin, un gros pépère, le plus haut de la région 3740 m) et on se retrouve en plein désert volcanique ! Il n’y a pas un centimètre carré d’ombres, on brûle, on a soif, c’est la traversé du désert…

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………

A midi on trouve de l’eau fraiche qui descend directement d’un névé, on tend une bâche grâce à nos bâtons pour se protéger du soleil et on y reste un moment le temps que le soleil baisse un peu. On termine cette longue journée à 19h, après avoir contourné la superbe laguna Azul… On plante encore la tente dans un décor incroyable, en face du volcan Villarrica.

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………

5eme jour : 16km, d- : 1100m.

La descente vers Pucon est plus longue que prévu, on finira par se faire prendre en stop par une famille de chiliens.